La place de l’Abreuvoir de Marly-le-Roi est menacée !

L’abreuvoir de Marly-le-Roi est un édifice situé dans le domaine national de Marly-le-Roi. Non seulement il fut le seul élément classé au titre des Monuments Historiques en 1862, mais aussi un sujet de prédilection du peintre Alfred Sisley, dont les toiles figurant l’abreuvoir sont considérées comme une série de chefs-d’œuvre de l’impressionnisme.

sisley gelée blanche

La place menacée par une modification du PLU

Au mois de février 2018, Patrimoine-Environnement, accompagné de l’Association des Amis de l’abreuvoir à Marly et de différents riverains, a déposé un recours gracieux. Car à Marly-le-Roi, une ville fortement patrimoniale, le maire a fait approuver un nouveau PLU qui autorise la destruction d’une bonne partie des bâtiments peints par Sisley autour de l’abreuvoir du Château de Marly. Certains de ces bâtiments sont encore occupés par leurs habitants qui n’en ont pas été informés !

< Retrouvez le projet de la mairie sur le site des Amis de l’Abreuvoir de Marly >

Ce recours gracieux s’oppose donc à la délibération (du 18 décembre 2017) emportant approbation de la modification du PLU de Marly-le-Roi, et des orientations d’aménagement et de programmation (OAP) de l’abreuvoir. Cette modification ouvrirait la porte à un projet d’implantation d’immeubles sur la place de l’Abreuvoir en lieu et place des restaurants, de la maison d’habitation et du garage, sur une parcelle de 2 500 m2, bordée par les deux maisons dites Sisley. Le secteur pourrait accueillir une soixantaine de logements « dont une part d’un minimum de 40 % de logements locatifs sociaux et un restaurant ».

plan place de l'abreuvoir

Parcellaire Place de l’abreuvoir, tiré du journal Actu.fr

Recours gracieux et contestation

La commune aurait dû recourir à la procédure de révision et non de modification. En effet cette modification emporte sur toutes les zones une augmentation de la densification, alors que le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) pose comme objectif de « protéger et valoriser le patrimoine bâti ». La délibération retenue réduit la protection éditée par le PADD du PLU de 2016 sur le secteur de l’abreuvoir, en raison de la qualité de ce site et du patrimoine bâti existant. Il faut savoir que l’Abreuvoir est situé à l’entrée du centre historique : c’est la carte de visite de Marly-le-Roi, qui souligne l’architecture historique de la charmante place. L’ensemble architectural est donc gravement mis en danger. Les objections soulevées contre ce projet ne manquent pas !

Enfin, l’évolution nouvellement autorisée induit de graves risques de nuisances (du fait de la densification) sur la circulation, l’environnement et le cadre de vie, avec une nouvelle perspective de la place de l’abreuvoir à laquelle le nouveau front bâti portera immanquablement atteinte. Le vice de procédure, substantiel car ayant privé la population de concertation, devrait conduire au retrait de la délibération.

Suite au recours gracieux déposé le 15 février, le retour du Maire est décevant et l’association est contrainte à déposer un recours contentieux très prochainement.