La citadelle d’Amiens transformée en une université

Laissée à l’abandon depuis 20 ans, la citadelle d’Amiens avait vu le jour sur une ancienne voie romaine, à la demande d’Henri IV, qui souhaitait protéger le nord du royaume.

Un peu d’histoire…

Datant du XVIe siècle, cet impressionnant bâtiment fut construit au nord de l’ancienne porte de la ville, appelée « porte Montrescu », sous le règne d’Henri IV afin de renforcer les défenses devant la menace espagnole.  Durant la seconde guerre mondiale, la citadelle a servi de lieu de torture, de détention et d’exécution de résistants arrêtés par les allemands.

La citadelle, construite principalement entre 1598 et 1610, entièrement achevée en 1622, se présente  sur 18 hectares comme un vaste pentagone à cinq bastions (elle conserve aujourd’hui trois bastions sur cinq), précédé de larges fossés et ceints d’un chemin couvert. Son architecture est typique de la première moitié du XVIIe siècle.
La citadelle est construite en brique, à chaînages de pierres saillantes, comme de nombreux édifices civils ou militaires en France, sous les règles d’Henri IV ou de Louis XIII. Elle communiquait avec l’extérieur par trois portes distinctes. L’entrée se fait maintenant à l’ancienne porte de la ville, la “porte Montrescu” ou “vraie porte”, classée au titre des Monuments Historiques en 1840.

Le bâtiment a été racheté à l’armée par la ville en 1999 et constitue un monument touristique incontournable dans la ville d’Amiens et dans la région picarde.

la-citadelle-amiens-14271922980

Porte Montrescu, Citadelle d’Amiens

Depuis septembre 2018, la citadelle d’Amiens est une université !

Sous la direction de Renzo Piano, architecte italien ayant participé à de nombreux projets internationaux tels que le Centre culturel Tjibaou à Nouméa, le musée de Sciences NEMO à Amsterdam, le centre commercial Bon volcan à Nola près de Naples, la tour de bureaux à Sydney ou encore le centre Pompidou à Paris, la citadelle d’Amiens a été transformée en un pôle universitaire de 30.000 m².

1177235-des-etudiants-arrivent-le-19-novembre-2018-a-l-universite-de-picardie-installee-desormais-dans-la-ci

L’université de Picardie Jules-Verne

L’architecte a transformé la citadelle en un lieu de vie étudiante :

Au centre de la place d’Armes a été bâtie une « tour signal », surnommée la « Boite rouge » qui abrite au rez-de-chaussée une brasserie de 140 m², au premier étage une salle qui peut accueillir 100 personnes et également un local d’une capacité de 30 places.
Dans les anciens bâtiments bâtis de briques et de pierre ont été aménagés une centaine de salles de cours, dix laboratoires, cinq amphithéâtres et une bibliothèque, comportant pour la plupart de grands espaces vitrés typiques de l’architecture de Renzo Piano.

Le mélange de l’architecture ancienne et moderne fait la particularité de cette université. 

XVM503c870e-0214-11e9-803b-97a5a4d4b99f-805x453

Amphithéâtre et salle de spectacles de l’université

Aussi, ce lieu n’est pas uniquement réservé aux étudiants et enseignants : il peut aussi servir de lieu de promenade et loisirs pour les  habitants et touristes, notamment par la création de surfaces commerciales et par une salle de spectacles (l’amphithéâtre est doté d’une régie et peut servir à cet usage).

L’université de Picardie Jules-Verne, qui a nécessité six ans de travaux, pourrait être inaugurée en mars par le président Emmanuel Macron.