Un trésor archéologique découvert à Angoulême

À Angoulême (Nouvelle-Aquitaine), un site archéologique a été découvert au niveau d’un parking en plein centre-ville.

En avril 2018, des fouilles préventives avait été effectuées sur l’îlot Renaudin, où environ 200?000 silex et 400 pointes de flèches ont été trouvés. Le site avait été alors qualifié d’exceptionnel de par « son emplacement dans la chronologie » par l’archéologue Miguel Biard, qui a expliqué qu’à Angoulême, « on a la chance d’avoir un site préhistorique sur 4 000 ans qui vient nous informer sur le passage d’un climat froid à un climat tempéré« .

Du 9 avril au 23 novembre, des fouilles préventives sur l’îlot Renaudin sont effectuées sur une superficie de 2000 m2

Un nouveau trésor sous un parking :

Récemment, les traces des chasseurs du paléolithique ont refait surface. Des os et des dizaines de silex enfouis sous un parking dans un quartier d’Angoulême en pleine ville ont été exhumés. Des témoignages qui remontent à 12 000 ans avant notre ère. « Ces lames ont comme caractéristique d’être extrêmement tranchantes, utilisées souvent pour découper des peaux par exemple. Ils vont parfois les retoucher en outils avec l’aide d’un petit marteau », relate Miguel Biard.

Ces années d’histoire ont été conservées grâce à l’activation d’une fouille préventive. Une décision préfectorale qui s’appuie sur un diagnostic des archéologues consultés pour toutes demandes de travaux. Le nouveau quartier des affaires prévu à cet endroit devra donc attendre. « C’est un compromis permanent entre le nécessaire aménagement du territoire et le besoin de sauvegarde par l’étude de tous ces vestiges qui sont impactés par les travaux et qui disparaissent à jamais tous les jours », explique Héloïse Bricci-Duhem, du service régional de l’archéologie.